AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier

Aller en bas 
AuteurMessage
Draco Malfoy
Admin
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Sam 7 Avr - 19:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai longtemps parcouru son corps, Effleuré cent fois son visage
Thomas & Draco
Draco avait passé toutes les vacances d'été à s'interroger à ce que sera sa vie maintenant qu'il n'était plus avec Thomas. Maintenant qu'il avait rompu tout contact avec ses parents qu'il tenait pour responsables de sa débâcle. Heureusement, ses vacances il les avait passé avec ses meilleurs amis cela lui avait permis de pensé à autre chose. Enfin... Jusqu'à ce qu'ils commencent à tous perdre leur pouvoir peu de temps après la guerre. Peu à peu, plus aucun ancien élève de la promotion de Potter, et de la sienne donc, n'arrivait à faire de sort. Il n'y avait pas eu d'explication logique, tout avait simplement cesser de fonctionner. Comme si ils n'avaient jamais été sorciers. Ils avaient eu de la chance, la Directrice de Poudlard ne les avait pas laissé tomber. Elle avait tout fait pour retrouver le coupable, sans succès, toutefois, elle avait également tout fait pour que les élèves puissent vivre dans le monde moldus sans problème. Elle les avait inscrit dans une faculté, et chacun avait pu choisir une matière qui serait susceptible de les intéresser. Ils avaient donc eu trois mois pour se remettre à niveau moldu, pour partir sur de bonne base.

Bon là où ça avait été moins marrant c'est qu'ils avaient des chambres sur le campus, c'était une bonne idée, toutefois, ils ne pouvaient qu'être deux par chambre et, il n'avait aucune envie que Blaise ou Théo se fassent la gueule parce que l'un ou l'autre serait avec lui, alors, il leur avait proposé de se mettre ensemble dans la chambre. Ce qu'il ignorait, c'était que Blaise, Théo, et Pansy était intervenu pour sa répartition de chambre.

Draco était à présent sur le campus, il avait encore du mal à se repérer dans les locaux, c'était assez immense, et il y avait bien trop de couloirs pour qu'il se rappel de tous. Mais il avait au moins retenue une chose. Comment se rendre à l'accueil. C'était le plus important dans ce genre d'endroit, puisque c'était à l'accueil que tout se passait. Il se dirigeait donc vers le comptoir ou une secrétaire le recevait. Il y avait une drôle de machine devant elle. Il n'arrivait pas du tout à se faire aux nouvelles technologies moldus, c'était trop compliqué pour lui. Mais apparemment c'était grâce à ses machines que tout se passaient. Elle lui demandait son nom et lorsqu'il le lui donnait, il avait un peu serrer les dents de peur qu'elle le connaisse, ou connaisse les agissements de son père, avant qu'il ne se rappel qu'il était dans le monde moldus, et qu'ici à part ses autres camarades, personne ne le connaissait et personne ne savait ce que son père avait pu faire.

Elle lui tendait une clé pour sa chambre. Ça au moins, il en comprenait l'utilité, certes chez lui, il avait plus l'habitude d'utiliser la magie pour fermer les portes et se protéger, mais certains sorciers utilisaient des clés. Par contre, celles-ci n'avaient pas de sort alors, il ne savait pas totalement s'en servir, mais il apprendrait rapidement.

Draco avait été vraiment choqué d'apprendre qu'il allait devoir vivre comme un simple moldus, il ne les avait jamais porté dans son cœur, il leur vouait même une haine impressionnante à cause de son père, néanmoins, cela s'était un peu calmer lorsqu'il avait rompu contact avec lui. Toutefois, de là à vivre comme un moldus c'était loin de lui plaire. Surtout qu'il ne comprenait pas leur fonctionnement, il ne comprenait pas tous les mots qu'ils employaient. Autrement dit, il y avait beaucoup de choses qu'il ne comprenait pas dans ce monde. Mais étant réduit à être comme eux, il n'avait pas d'autre choix que d'apprendre à se fondre dans la masse. Puis ça lui permettait de repartir sur de bonne base.

Draco marchait dans plusieurs couloirs avant d'enfin trouver l'étage des chambres. Il mettait la clé dans la serrure et attendait que la porte s'ouvre toute seule... Sauf que cela ne fonctionnait pas comme cela apparemment. Il fronçait les sourcils, il ne comprenait pas du tout comment cela fonctionnait. En plus, manque de chance, la secrétaire lui avait dit que son colocataire n'arriverait que dans quelques minutes. De ce fait, il était juste coincé dehors. Il regardait la serrure avant de réfléchir à comment cela pouvait marcher. C'était ça qui allait le plus l'agacer. Ne pas comprendre. C'était bien quelque chose dont il avait horreur, il fallait toujours que tout soit claire, sinon, il pouvait passer des heures à étudier le problème pour pouvoir le comprendre. Cependant, il avait l'air un peu ridicule devant cette porte. Déjà que les gens n'arrêtaient pas de le dévisager lorsqu'il marchait dans les couloirs, certainement dû à sa tenue. Oui parce que monsieur avait gardé ses vêtements sorciers. McGonagall, leur avait fait parvenir de nouveaux vêtements mais dans leur chambre, chambre dont il n'avait pas accès.

Il soupirait doucement, il espérait que le type qui partageait sa chambre arriverait bientôt. Bon, il espérait tout de même ne pas partager sa chambre avec un foutu moldus, même si là, il lui aurait été utile. En attendant, il tentait d'imaginer qui pourrait partager sa chambre. Pas un moldus, et surtout pas Potter ou Weasley, sinon, il risquait de ne pas s'en remettre. Le blond prenait appuie de façon élégante contre le mur et attendait l'arriver de l'autre garçon. Il tentait bien sûr de l'imaginer, mais il n'avait aucune idée, donc, il avait finit par abandonner l'idée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ♕ tumblr ♕

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everybodywantsahero.forumactif.com
Thomas Rosier

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/04/2018

MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Sam 7 Avr - 20:59

Fuis-moi, je te suisThomas & DracoMarchant d'un pas mal assuré, Thomas traversait les couloirs de ce qui allait être son nouveau chez soi. Après tout, cela ne pouvait pas être pire que Poudlard ou le manoir Rosier, non? Tout ce monde... Heureusement qu'il avait changé de vêtements pour paraître plus naturel. Il les avait sorti de sa valise et avait laissé sa tenue de sorcier au fond de celle-ci. Tant que ses pouvoirs ne seraient pas revenus, il n'en aurait pas besoin.

Ses pouvoirs. Il est vrai que dans certaines situations, Rosier en aurait bien eu besoin. Et ce regard que lui avait lancé son père quand il lui avait annoncé qu'il partait chez les moldus. En même temps, enfermé à Azkaban, Evan Rosier ne pouvait plus rien pour son fils. Il allait devoir se débrouiller seul. Gribby, l'elfe de maison, s'occuperait bien de leur demeure en attendant.

C'était quand même bizarre cette histoire de perte de pouvoirs. Cela avait trituré l'esprit de Thomas toutes les vacances. Bien sûr, il les avait passé en compagnie de la bande habituelle. Avec un Draco qui tenait toujours ses distances. Heureusement que Théo avait su lui remonter le moral avec leurs discussions habituelles. Il avait même rit en compagnie de Pansy, ce qui était rare en ce moment.

Oui, même si Thomas avait l'intention de reconquérir Draco, la tâche n'allait pas être facile. Comment le convaincre qu'il pouvait recommencer sans en subir quelques conséquences? Cependant, Rosier ne se laisserais pas faire aussi facilement. Son coeur battait pour son prince aux yeux de glace. Cela ne changerait pas. Il comptait bien y arriver.

Arrivée à l'accueil, le blond examina le jeune homme qui interrogeait la secrétaire. Se pouvait-il que...? Il reconnaîtrait cette chevelure et ce visage entre mille. Son coeur commenca à battre fortement dans sa poitrine. Son prince. Il était là. Il devait aller le saluer. il devait.... mais celui-ci s'éloignait déjà. Le jeune homme poussa un soupir, avant de sentir une main sur son épaule.

- Hey Thom!

L'interpellé se retourna pour croiser le regard de Blaise. Un sourire se dessina alors sur son visage.

- Ah, Salut Zabini. Tu t'es déjà installé?

- Oui, je suis avec Théo. On a fini par se mettre d'accord.

- Ah...

Déçu. Voilà comment se sentait le sang-pur. Son meilleur ami ne serait pas son colocataire cette fois. Si cela se trouvait, il serait avec un moldu. Ou alors...

Blaise afficha un sourire mystérieux, qui fit soulever les sourcils de Rosier.

- T'en fais pas. On t'a pas laissé avec un de ces stupides moldus... Tu vas même être content.

Content? Qu'est-ce qu'ils avaient encore manigancés ces deux-là? Thomas ne put s'empêcher de soulever les yeux au ciel, avant de soupirer. Blaise finit par le laisser seul, ce qui laissa Thomas le temps de se diriger vers l'accueil. La secrétaire lui donna quelques informations avant de lui donner une clef.

Rosier suivit alors les indications de la jeune femme pour trouver sa chambre. Pourtant, une fois arrivé, une surprise l'attendait.

- D...Draco?

Alors, c'était cela le pourquoi du comment. Les garçons avaient en sorte que les anciens amants se retrouvent dans la même chambre. Sa lèvre vint rejoindre ses dents, avant de s'approcher.

- Tu es aussi dans la 238?

Voyant le jeune homme appuyé de façon élégante contre le mur, Thomas exprima un petit rire en voyant la clef dans la serrure.

- Tu attends quelqu'un? ou je peux ouvrir la porte?

Heureusement, le jeune homme avait déjà vu quelques moldus ouvrir ces portes. Il suffisait de tourner la clef dans la serrure et de pousser le cylindre en métal. Puis, pousser. Ce qu'il fit. La porte s'ouvrit alors sur une sorte de couloir qui menait à la chambre sûrement.

- Bon, je crois qu'on va devoir cohabiter.

"Et ce ne sera pas pour me déplaire..." pensa-t-il, tout en avançant. C'était simple, comparé à leurs dortoirs à Poudlard. Leurs valises étaient posées sur leurs lits respectifs. Thomas se précipita pour libérer Gil de sa cage et le prendre dans ses bras. Caressant l'animal, il se posa sur le lit en contemplant la chambre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy
Admin
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Mer 11 Avr - 21:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai longtemps parcouru son corps, Effleuré cent fois son visage
Thomas & Draco
Draco n'avait pas attendu spécialement longtemps avant que la personne qui partage sa chambre n'arrive. Toutefois, il ne s'était pas du tout attendu à ce que cela soit son ex petit ami Thomas. Le cœur de Draco avait battu à tout rompre. Il se demandait qui pouvait lui en vouloir à ce point pour le faire autant souffrir, partager la même chambre que son ex, allait être la tentation assurer. Le blond, malgré les sentiments qui se bousculaient en lui ne laissait absolument rien paraître. On pourrait croire qu'il s'en fichait, mais ce n'était pas le cas. Tellement de sentiments passaient en lui. Il était soulagé de voir Thomas, parce qu'au moins cela lui prouvait qu'il allait bien. Il était triste parce qu'il ne pouvait pas l'approcher. Et en même temps, il se sentait fier, parce que Thomas ne semblait pas vouloir l'ignorer malgré la tristesse qu'il lui avait infligé. Il fut quand même assez étonné que le deuxième blond lui adresse la parole.

-Oui je suis dans cette chambre.

Il avait répondu de façon neutre. Pas froidement comme il le faisait avec les autres, car c'était quelque chose qu'il n'avait jamais réussi à faire avec Thomas. Il ne pouvait pas être froid avec lui, alors, il optait pour la neutralité. Au moins, ça ne fermait pas toutes les portes, mais cela n'en ouvraient pas quand même. Il regardait Thomas qui semblait légèrement se moquer de lui lorsqu'il observait la clé dans la serrure. Le voilà rassurer déjà sur ce point. Thomas savait ouvrir une porte de façon moldus. Ils ne seraient donc pas coincés bêtement dans le couloir. Il regardait alors Thomas de son regard qui voulait parfaitement dire « te fiche pas de moi. » c'était quelque chose qu'ils avaient toujours partagé, la communication par le regard.

-J'attendais mon colocataire pour l'année, et apparemment je l'ai trouvé. Une chance qu'il sache ouvrir les portes.

Draco pénétrait dans la chambre à la suite de Thomas. Il observait la chambre... ou plutôt la pièce qu'ils allaient partager, ce n'était pas immense, mais c'était largement suffisant pour eux deux. Bien qu'il aurait tout de même aimer qu'ils aient chacun leurs chambres. Encore une fois la tentation serait vraiment immense. Néanmoins, c'était lui qui avait choisi cette situation, alors il devait si tenir, il n'avait pas d'autre choix. Il profitait que Thomas soit occupé à découvrir la chambre pour l'observer un peu. Il était toujours aussi beau cela n'avait pas changé. C'était difficile pour lui d'en faire abstraction. Le plus dur, c'était de rester si proche de lui, sans avoir le moindre geste affectif. Ils n'étaient plus ensemble, il fallait qu'il s'y fasse.

-On dirait bien en effet que l'on va être colocataire pour cette année. Je soupçonne grandement Blaise et Théo, d'y être pour quelque chose.

En effet, d'habitude les deux garçons se seraient plutôt battu pour être dans la même chambre que Draco. Et là, il semblait qu'ils s'étaient battus pour ne pas l'être. C'était assez suspect. Il ne savait pas ce que ses deux meilleurs amis trafiquaient, mais il finirait bien par le découvrir. En attendant, Draco devait partager sa chambre avec Thomas. Il se dirigeait vers son lit pour commencer à défaire sa valise. Lorsqu'il voyait l'animal de Thomas. Il fronçait un peu les sourcils en le voyant faire. Néanmoins, il ne disait rien. Il se contentait alors de ranger ses habits dans les armoires prévues à cet effet. Il était certain qu'il allait vraiment du mal à se faire au monde moldus. Vivre sans magie, et surtout sans l'utiliser était l'épreuve la plus difficile pour un sorcier de sang pur, mais comme il n'avait pas le choix, il finirait bien par s'y faire à un moment. Sauf si ses pouvoirs revenaient entre temps, là, il serait content.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ♕ tumblr ♕


Dernière édition par Draco Malfoy le Jeu 26 Avr - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everybodywantsahero.forumactif.com
Thomas Rosier

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/04/2018

MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Mar 17 Avr - 21:12

Fuis-moi, je te suisThomas & DracoL'arrivée en chambre des deux anciens amants se fit dans la plus grande neutralité. En même temps, cela semblait voulu par le prince Malefoy. Cela, Thomas l'avait bien compris. Après tout, qu'aurait-il pu se passer d'autre? Thomas se mit à imaginer d'autres situations, mais au fond aucune de réelle ne lui vint à l'esprit. Il se résigna.

Le regard que Draco lui avait lancé, l'avait rassuré. Leurs discussions étaient souvent des regards échangés ,plus que des paroles. Cela signifiait que le jeune blond n'allait pas rejeter Rosier. Un bon point pour lui.

Assis sur son lit, son chat dans ses bras, Thomas laissait Draco ranger ses affaires. Il ressentait cependant la lassitude du jeune homme. Si ils avaient eu au moins quelques pouvoirs pour s'amuser un peu...

C'est quelques minutes après que Thomas suivit. Rangeant ses affaires, le jeune homme laissa le félin s'habituer à leurs nouveaux appartements. Il savait que les animaux étaient normalement interdits, mais la direction avait fait une exception. Seulement, le chat ne devait causé aucun dégât. Gil s'en satisferait. D'ailleurs, le vieux chat était déjà endormi sur le lit de son maître.

Sans dire un mot, Thomas finit par fermer son armoire.

- Bon, je vais prendre une douche, si cela ne te dérange pas, joli....euh je veux dire Draco.

Il sentit ses joues légèrement rougir. Des surnoms, il lui en donnait à l'époque, mais cela était révolu. Se dirigeant vers la salle de bain, une serviette à la main et quelques savons dans l'autre, Thomas ferma bien vite la porte derrière lui. Pour se rhabiller, il se couvrirait, cela est moindre. C'est après quelques essais qu'il réussit enfin à allumer la douche et sentit l'eau chaude sur son corps. Quelques tatouages ressortaient sur sa peau lisse; marques du passé meurtri ou/et joyeux de Rosier. Frottant doucement ses cheveux, Thomas se mit à chantonner, comme tout homme normal. Du rock sorcier.

Une fois le tout terminé, la serviette qu'il avait emporté fut attachée sur ses hanches, tandis qu'il ouvrit la porte. Se dirigeant nonchalamment vers son armoire, il en sortit une tenue simple. Enfilant son boxer sous sa serviette, il finit par la retirer pour rester torse nu. Enfilant ses vêtements, un plan se dessinait dans sa tête.

Et si c'était Draco qui craquait le premier? Un jeu de séduction pourrait-il s'installer?

C'est finalement habillé que Thomas se rassit sur son lit. Il fallait qu'il essaye de parler avec Draco, afin de retrouver cette complicité d'antan. Quitte à être amis au début et puis...

- Je suis sûr que Blaise et Théo ont dû manigancer tout ça, tu ne crois pas? Il y avait une chance sur mille que nous tombions ensemble... A moins que ce soit...le destin?

Un rire s'échappa de sa gorge, tandis qu'il portait la main à son cou. Un pendentif y transparaissait. Premier cadeau offert par Draco, qu'il gardait toujours auprès de lui comme talisman. Un serpent fait de diamants et d'émeraudes. Cela aurait pu être très féminin si on l'avait voulu, mais pour Thomas, c'était plutôt un porte-bonheur.

- Blaise est venu me voir, il y a quelques heures... Il semble qu'ils se soient arrangés pour se mettre dans la même chambre.

Son regard parcourait leur espace, en disant ces mots. Il n'osait pas trop croiser le regard de Draco, de peur de se soumettre à ses émotions enfouies depuis si longtemps. Si il avait eu ses pouvoirs, peut-être que cela aurait été plus facile. Gill s'étirait sur le sol, avant de venir se coller aux jambes de Draco. Thom savait bien que le prince des glaces n'avait jamais été vraiment proche de ces bêtes, mais son chat semblait bien apprécier l'ex du jeune homme. Le regard portant sur la fenêtre, Thomas remarqua un livre sur la table de chevet de son camarade.

- Mais..C'est le livre que je t'ai offert?  

La couleur grise et la calligraphie majestueuse que reconnaissait Thomas, firent serrer son coeur meurtri. Le dernier cadeau, avant leurs adieux. Thomas l'avait offert à Draco pour son 17ème anniversaire. Un vieux recueil de poèmes d'un sorcier bien connu des érudits. Comme Rosier n'avait jamais été doué en cadeaux, il partageait ses coups de coeurs et celui-ci avait été de ceux là. Il y avait d'ailleurs une petite lettre adressée au blond à l'intérieur, ainsi qu'une photo.

Le regard de Thomas vint finalement croiser celui de son prince charmant. Plein d'espoir, il se détourna tout de même de peur de froisser celui qu'il venait à peine de retrouver.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy
Admin
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Jeu 26 Avr - 20:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai longtemps parcouru son corps, Effleuré cent fois son visage
Thomas & Draco
Draco ne savait pas quoi penser de cette mystérieuse coïncidence. Combien de chance avait-il de partager sa chambre avec son ex ? Soyons sérieux, il n'y avait que très peu de chance, car, l'université comptait énormément de sorcier, de ce fait... il aurait même été plus logique qu'il partage sa chambre avec un simple moldus.

Le jeune Malfoy ne disait pas un mot. Il n'avait rien à dire. En fait, il ne faisait jamais le premier pas, sauf ce soir là dans la bibliothèque, la première fois où il avait vraiment parlé avec Thomas. En règle général, il préférait laisser les autres venir à lui.  Draco terminait de ranger ses affaires lorsque Thomas lui parlait à nouveau, ou du moins lui annonçait qu'il allait à la douche. Le jeune homme avait senti son cœur se serrer lorsque Thomas avait commencé le surnom qu'il avait sur le bord des lèvres. C'était tellement douloureux de devoir passer outre. Alors, il faisait comme on lui avait toujours appris, et il avouait qu'actuellement avec son canon d'ex à côté c'était fort utile, il ne laissait absolument rien paraître. Faisant même comme s'il n'avait pas entendu le début de surnom.

-Je vois pas en quoi cela pourrait me déranger. Elle n'est pas à moi.

Répond-il de façon neutre. C'était vrai, il n'était pas dérangé par le fait que Thomas aille à la douche. En revanche, il l'était un peu plus en le voyant prendre uniquement une serviette pour habits. Était-ce de la provocation ? Ou bien une vengeance ? Draco pencherait pour la vengeance. Thomas n'était pas quelqu'un de méchant avec lui, mais par douleur, il pourrait très bien tenter de le provoquer pour se venger en fait. Le blond n'allait pas lui en vouloir, il pouvait parfaitement comprendre... En fait, il n'avait pas d'autre choix que le comprendre.

Pendant que Thomas se douchait, Draco terminait de ranger ses affaires. Il sortait les bouquins qu'il avait emmené, il en choisissait un au hasard et le posait sur sa table de nuit. Il comptait le lire ce soir même. Il reportait son attention sur le livre et remarquait alors qu'il avait inconsciemment choisi celui que Thomas lui avait offert à son dernier anniversaire ensemble. Finalement peut-être que tout était légué contre lui, ou bien l'univers tentait de lui faire passer un message ? Aller savoir.

Draco relevait le regard quand il entendait la porte de la salle de bain s'ouvrir. Il baissait presque immédiatement les yeux en voyant que Thomas ne portait qu'une serviette. Il n'allait définitivement pas survivre si Thomas faisait de telle chose. Pourquoi n'étaient-ils plus ensemble déjà ? Ah oui pour protéger Thomas ! Ne surtout pas perdre cet objectif ! Il relevait toutefois le regard vers le jeune Rosier quand il fut habillé et qu'il lui parlait.

-Je pense qu'il est plus probable que ça soit Nott et Zabini plutôt que le destin. Tu sais qu'ils aiment le provoquer.

En fait, Draco ne serait pas du tout étonner que cela soit effectivement ses deux meilleurs amis qui soient dans le coup... Mais, il devait certainement y avoir la jeune Parkinson avec eux. Draco portait son regard dans le cou de Thomas là où était le pendentif qu'il lui avait offert. Il n'était apparemment pas le seul à garder les affaires du passé. Il écoutait ensuite le jeune homme parler.

-Comme c'est étrange.

Dit-il sarcastiquement, pour bien montrer que justement, il pensait de plus en plus que le fait qu'ils soient dans la même chambre vienne de ses amis. Enfin, de leurs amis. Le blond grognait de mécontentement quand le chat de Thomas venait se frotter à lui. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas les animaux... En fait... Si. Mais ce n'était pas de sa faute, c'était son éducation qui le voulait. Il tentait bien sûr de repousser l'animal, mais celui-ci semblait du genre pot de colle. Draco suivait le regard de Thomas pour savoir de quoi il parlait.

-Oui. C'est celui-ci.

Il tentait de prendre un air détacher. Mais, d'un autre côte, il n'avait pas spécialement envie de blesser inutilement Thomas. Alors, il préférait être court dans sa réponse. Il y avait laissé la lettre et la photo entre la couverture et la page de garde. Il aimait relire la lettre à chaque fois qu'il relisait le livre, et il aimait aussi regarder la photo. En fait, il pouvait même la regarder pendant des heures et se remémorer tous les bons moments avec Thomas. Bien sûr, cela le faisait également souffrir, mais, il ne le regrettait pas, c'était pour le bien de Thomas qu'il l'avait fait.

Draco ancrait son regard acier dans celui de Thomas lorsque ce dernier se tournait vers lui. L'échange ne durait que peu de temps avant que Rosier ne se dérobe. Cette situation allait être vraiment des plus compliqués à gérer.  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ♕ tumblr ♕
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everybodywantsahero.forumactif.com
Thomas Rosier

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/04/2018

MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   Jeu 10 Mai - 17:29

Fuis-moi, je te suisThomas & Draco
Le coeur de Thomas ne pouvait plus de souffrir. L'indifférence de Draco, ses amis qui tentaient de provoquer le destin... Après tout, Thomas savait que Draco ne se déroberait pas une deuxième fois. Il était bien trop fier dans ses idées... Même si leur histoire comptait encore énormément aux yeux du Rosier.

Il ne fallait pas qu'il succombe à ses plus profondes blessures en semblant faible, face aux phrases du blondinet. C'est en déviant le regard du blond, que Rosier prit conscience que Gil le dérangeait. Sans un mot de plus, il se baissa pour prendre l'animal et le déposer sur son lit. Sa main se mit à caresser doucement le poil de l'angora, avec un sourire.

- Il a l'air de toujours autant t'apprécier... Quel gros flemmard...

Un petit rire timide s'échappa des lèvres du jeune homme, avant qu'il ne se lève pour s'étirer. Draco avait besoin de temps sûrement pour s'installer et cela, sans sa présence. Cependant, Thomas n'avait pas très envie de le quitter de suite. Ils avaient tellement vécu de bons moments ensemble, son coeur le savait. Des balades dans le parc de Poudlard, des rendez-vous au fond de la volière, un baiser volé de temps en temps... Surtout leur premier baiser qui avait été totalement... inattendu.

L'alcool avait aidé, certes. Leurs lèvres avaient été hésitantes, mais l'amour était déjà présent. Les mains du Malfoy avaient entourés sa taille, tandis que les siennes avaient caressés ses cheveux d'argent. Ils avaient beaucoup ri ce soir-là. Lorsqu'il l'avait plaqué contre son lit, Thomas avait retenu son souffle, mais c'était rapidement laissé aller aux douceurs du prince des glaces. C'est comme si toutes les barrières étaient tombés d'un seul coup. Comme si ils ne formaient plus qu'une personne pendant quelques minutes.

S'approchant de Draco, Thomas finit par lui faire face pendant quelques secondes. C'est son âme de casse-cou qui le poussa à embrasser doucement les lèvres du Malefoy. Si il ne le faisait pas maintenant, il ne serait jamais certain de ce qui pourrait se passer. Et puis, au pire des cas, Thomas aurait juste satisfait un de ses besoins.

Lui offrant un simple sourire taquin, il se dirigea ensuite vers le porte-manteau pour prendre sa veste.

- Je sors chercher de la nourriture. La dame de l'accueil m'a donné une indication tout à l'heure. Je te laisse tranquille...

Posant sa veste sur ses épaules, prenant un peu d'argent moldu, il sortit de la chambre, laissant Draco seul. Prendre l'air... C'est ce dont il avait besoin. Thomas s'était comporté comme un fou. Il savait que Draco lui en voudrait. Ou alors cela lui ferait prendre conscience qu'ils étaient fait pour être ensemble? Ensemble contre le monde. Son père était en prison et Thomas se retrouvait seul face au monde. Comme de nombreux d'entre eux.

Le jeune homme croisa Théo et Blaise, mais n'y fit pas attention. C'est Pansy qui l'interpella. La demoiselle discuta quelques minutes avec lui, avant de le suivre dans sa recherche de nourriture.

- Alors? Notre petite surprise t'a plu?

Thomas ne put s'empêcher de lâcher un rire. C'était donc cela. Les trois jeunes gens avaient tout manigancer, comme d'habitude.

- Bien sûr... Enfin, je risque de me faire tuer à tout moment, mais oui ça va.
Continua-t-il de dire tout en riant, ce qui ne fit pas réagir la demoiselle de la bonne façon.

Au moins, il aurait essayé quelque chose...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai longtemps parcourus son corps, effleuré cent fois son visage - Feat Thomas Rosier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Everybody Wants a Hero :: Grande Bretagne & Étranger :: Londres Moldus :: Campus :: Chambres-
Sauter vers: